Quelques liens !
MATHIEU LE GALL

Photographe urbaniste
http://www.mathieu-legall.fr/

MONTY PICON

.

MOHAWK
Folk Musik

http://www.mohawk-songs.com/

L'association
WILD HOUSE BLUES
présente
YOURI BLOW


myspace.com/youriblow

JAMAIS LE JEUDI
association

"la bannière et la carte postale"

http://jamaislejeudi.jimdo.com/

Espace L é o Ferré
Maison de quartier de Bellevue - Brest

http://espaceleoferre.e-monsite.com/

LOS FRANCO TIRADORES

Projet Versus
02_BREST

WorkShop participatif
Juin/juilllet 2012

CLOCHE-ART
"Je vis dans la rue"

Composition
Jean-Claude Borit
Paroles Chris Floc'h

Clip tourné Rue St Malo



CYBER@CTEURS
Association fédératrice d'énergies au service de la protection de l'environnement, des droits de l'être humain et de la Paix.
Le pari de croire qu'il existe des milliers de citoyens qui souhaitent exercer activement leur citoyenneté

et encore
Les copines-Les copains

VIVRE LA RUE est une association loi 1901, basée RUE SAINT MALO à BREST en FINISTERE[29], dont l'ambition est d'être un lieu d'épanouissement pour les projets et les individus en favorisant les rencontres artistiques et les propositions pluridisciplinaires comme des vecteurs permettant de renforcer le lien social, la valorisation d'un quartier sensible et la participation citoyenne.

Depuis 1989, l'association VIVRE LA RUE concilie spectacles urbains et histoire en s'attachant à ce lieu oublié qu'elle fait renaître aux feux de la fête.

Les objectifs généraux :
~ Préserver et dynamiser la rue populaire et historique RUE SAINT MALO à BREST RECOUVRANCE
~ Être une force de propositions culturelles et artistiques valorisant le quartier de Recouvrance et ses habitants
~ Animer un lieu de rencontres, de partages, d'enrichissement mutuel et d'échanges intergénérationnels
~ Encadrer une fonction d'appui pour les projets artistiques, associatifs et proposer un espace d'aide aux individus

 

 

"Au Coin d'la Rue"
Espace de Médiation et d'Innovation Sociale

à l'angle de la rue St Malo et de la rue Rochon

 

 

L'association Vivre la Rue a ouvert un espace, accessible à tou(te)s, du mardi au vendredi de 14h à 19h, du samedi au dimanche de 15h à 20h

  • Un Espace Public Numérique :
    4 ordinateurs connectés en libre accès, imprimantes multifonctions, accès accompagné, ateliers multimédia...
  • Un salon de thés, tisanes, cafés, jus de fruits, soda et cola du Monde,
    produits locaux, bio et équitables.
  • Une épicerie bio-équitable (à manger, à grignoter, à boire...)
  • Une p'tite boutique : Cartes postales, badges, DVD films VIVRE LA RUE, CD/DVD des artistes programmés et livres d'écrivains du coin, mais aussi des cadeaux artisanaux à se faire ou à offrir...
  • Des livres en libre-échange : Salon de détente pour la lecture, la consultation de brochures et documentations éthiques, les jeux traditionnels et éducatifs... Prêt et échange de livres d'occasion,
  • Des expositions d'Art,
  • Des animations culturelles,
  • Des échanges, des rencontres et des projets participatifs...

 

 

Rue Saint Malo :
Entre Patrimoine et Culture Populaire ..

fait vivre la rue St Malo en organisant, aussi, des spectacles de musique, danse, arts de la rue, arts du cirque, théâtre, ciné-concert, expos, conférences, films et débats, forums, lectures et jeux d'écriture, slam, contes, arts plastiques, vidéo, photo, VJing, DJing, ...

Les manifestations artistiques et culturelles depuis 1989:
... LES P'TITES LESSIVES, BREST LA FEST'YVES, LES JOURNEES DU PATRIMOINE,
LES BEAUX DIMANCHES, LE TEMPS DES CERISES, C'EST COMMENT QU'ON FREINE ?, ENTREZ LIBRE...C'EST LE PRINTEMPS !, LES 20 ANS DE VIVRE LA RUE, DANSONS LA CAPUCINE, IL SUFFIT DE PASSER LE PONT, C'EST BREST !, LA RUéE VERS L'ART, LIBRE ECHANGE, J'AI VU D'LA LUMIERE, LA P'TITE FÊTE DU PRINTEMPS AU LAVOIR, SUR LES PAVéS...LA FÊTE, VOIE OFF, MANIFÊTE, Vivre la Rue make the "BrEST OFF", LE 1er MAI...PAS LE DERNIER, « Un tramway nommé délire », « Vendredi 13 sous la terreur », « Vivre la rue fait son cirque », GOUEL AN NEVEZ AMZER, ROCK'N'BIKE FOLIES... etc...etc...


L'ACTU CULTURELLE 2016
de la rue dite "la plus ancienne de Brest Recouvrance"

 

ACTU CULTURELLE

A l'espace de médiation et d'innovation sociale AU COIN D'LA RUE
AU COIN D'LA RUE
Espace de Médiation et d'Innovation Sociale
10 rue St Malo

Rencontres, expos, musique, théâtre, impro, répétitions publiques, conférences, lectures, ateliers ...
Expression libre tout au long de l'année

Consulter le blog : http://aucoindlarue.vivrelarue.net/

 

 


LECTURE PARTICIPATIVE autour du livre "LETTRES à MA GENERATION" avec Sarah Roubato

mardi 7 février 2017 à 18h

LECTURE PARTICIPATIVE pour parler autrement du livre LETTRES A MA GENERATION de et avec SARAH ROUBATO

mardi 7 février à 18h

 

Pour parler autrement d’un livre…

Sarah vous invite à intervenir tout au long de la lecture ponctuée de moments musicaux pour déplier les thèmes de société abordés dans ses lettres

Sortir les soirées littéraires du monologue de l’auteur en ouvrant un espace de participation, c’est ce que Sarah propose, en invitant chacun à déplier ce que les lettres provoquent de souvenirs, de réflexions, de questionnements. Un espace de parole et d'échange s'ouvre alors, où ce n'est pas l'auteur qui est au centre, mais bien le nous que nous voudrons créer ce soir-là. Elle propose ces soirées dans les universités, bibliothèques, médiathèques, cafés, théâtres, fournils, fermes, et chez l’habitant.



Pisteuse de paroles et écouteuse à temps plein, Sarah Roubato pose ses oreilles partout où se déplie une histoire qu’on n’a pas l’habitude d’entendre. Elle en fait des spectacles, des portraits sonores ou bien des livres. Sarah déplie les petits gestes du quotidien pour interroger les grands phénomènes de société. Elle réalise une série de portraits sonores, L’Extraordinaire au quotidien, redécouvrant une France qu’on ne soupçonne pas. Sa « Lettre à ma génération », écrite à la suite des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et devenu le texte le plus lu de l’histoire de Mediapart, a trouvé un écho retentissant partout dans le monde (https://blogs.mediapart.fr/sarah-roubato/blog/201115/lettre-ma-generation-moi-je-nirai-pas-quen-terrasse).

Lettres à ma génération est un recueil de lettres adressées à toutes celles et ceux, même s’ils ne peuvent pas répondre, qui peuplent la solitude d’une jeune femme éprise de la beauté du monde. Comment la dire, comment la préserver, comment y participer, alors que des forces contraires – l’hyperconsommation, les renoncements politiques, l’ambivalence du progrès technologique – nous isolent toujours plus les uns des autres ?

Qu’elle s’adresse à sa génération, à ses aînés, à ses admirations, à son indifférence, à internet, à un éléphant, à Blanche-Neige ou à son piano, Sarah s’adresse d’abord à chacun de nous, d’une manière à la fois intime et critique, bouleversante de simplicité, en amie tendre et exigeante, pour nous rappeler ce que nous pourrions être, ensemble, au moins le temps d'une lettre.

Participation 5 €uros - Inscription possible (mais pas obligée !) par courriel à epm@vivrelarue.net

 

Jacques Arnol-conférences mensuelles sur l'histoire de femmes remarquables en pays de Brest

le deuxième samedi de chaque mois à 16h
à l'espace de médiation et d'innovation sociale "AU COIN D'LA RUE", 10 rue Saint Malo – BREST RECOUVRANCE

Conférences de Jacques Arnol sur les vies de femmes remarquables en Bretagne

le deuxième samedi de chaque mois à 16h

"AU COIN D'LA RUE"


Jacques Arnol nous donne désormais rendez-vous le 2ème samedi de chaque mois pour dévoiler, de manière passionnante et passionnée, ces recherches historiques sur d'étonnantes histoires de femmes en pays de Brest à travers les siècles.

 

V.- Samedi 11 février 2017 :

ROSALIE LéON (1832-1886) "La princesse russe"

L'impressionnante ascension d'une orpheline, servante d'auberge à onze ans et princesse russe à vingt-huit ans, est un véritable conte de fée.

Servante à l'auberge de Bretagne à Guipavas, sa beauté et sa belle voix la font remarquer par une troupe de théâtre parisienne de passage à l'auberge en 1852.

Dès lors, son destin est scellé: elle sera chanteuse à Paris.
Après quelques prestations dans divers cabarets, c'est aux « Bouffes Parisiens» célèbre théâtre d'Offenbach qu'elle se produit avec succès.

Le prince Pierre de SAYN de WITTGENSTEIN, général-major, attaché militaire à l'Ambassade de Russie et cousin du Tsar, la remarque au cours d'un spectacle.
Il s'en éprend passionnément, il ne la quittera plus...

 

VI.- Samedi 11 mars 2017:

Thérèse de BOISANGER (1875-1946) "La grande dame de Saint-Urbain"

Petite-fille de Théodore Hersart de la Villemarqué, auteur du Barzaz Breiz, elle consacre sa vie à l'action éducative et sociale.

En 1902, elle crée au château de Kerdaoulas en Saint-Urbain, sa propre école chrétienne pour petites filles, qui fonctionne jusqu'en 1930.

Pendant la guerre de 1914-1918, elle ouvre au château de Penanrun en Dirinon, un centre de réadaptation pour mutilés ruraux.

De 1939 à 1943, elle accueille dans sa propriété de Créac'h-Balbé en Saint-Urbain, le cours normal d'institutrices privé auquel succède, en 1945, une école ménagère rurale de la communauté des Filles du Saint-Esprit.

Femme de caractère, femme de qualité aux talents affirmés, Thérèse de Boisanger est en tout point une femme remarquable...

...


 

 

DOUDOUDIDON - Loïc Tarin - Peintre-Plasticien - Neo-Outsider Art

Exposition à partir du 12.11.2016

à l'espace de médiation et d'innovation sociale "AU COIN D'LA RUE", 10 rue Saint Malo – BREST RECOUVRANCE

 

DOUDOUDIDON

Neo-Outsider Art

Exposition à partir du 12.11.2016

 

C’est à partir d’un système iconographique préalable, comme par exemple : des cartes à jouer ou des radiographies que Doudoudidon, par le recouvrement, impose son trait sensible et ses couleurs. Ce recyclage quasi total du support, tel un palimpseste, offre corps à des chimères, des bestioles, et des humains qui se racontent depuis trois ans, mais nés il y a des milliers d’années.
La fulgurance avec laquelle cet artiste fait évoluer son travail est remarquable : du visage au paysage, de l’icône à la restructuration, son empreinte quelquefois ésotérique et le traitement qu’il fait des matières, laissent des traces en plein plexus.
Doudoudidon : la carte à jouer.

Directeur artistique depuis 20 ans, Doudoudidon constate son appartenance à la Figuration Libre en 2014. Avant cela, il expérimente une bonne partie des techniques de dessin et de peinture au service de la communication et de l’illustration.

«Le graphiste arrange, l’artiste dérange…»
Doudoudidon a choisi de créer à «mach 3». Déranger mais surtout déstructurer ses propres icônes car qu’est-ce que l’art, si ce n’est pas un acte créatif ?
Raconter avec humour ou sensibilité des mystères au sens général du terme avec une inspiration « Transhumanisme », « Bio-graphisme »; illustrant notre tendance à nous considérer comme des machines. Automates pouvant être remplacés morceaux par morceaux à l’infini. Triomphe de nos angoisses existentiels, nous oublions notre face sensible et spirituelle, j’illustre cela…

Loïc Tarin dit "Doudoudidon"


 

ACTU CULTURELLE

GRANDES MANIFESTATIONS CULTURELLES ET ARTISTIQUES 2017
RUE St MALO
sur les pavés

 

*BREST LA FEST'YVES 2017, fête de la Bretagne/Gouel Breizh,
du jeudi 18 au dimanche 21 mai

L'évènement promet de donner du plaisir en offrant des spectacles, du théâtre de rue, des concerts, des animations et des jeux, des expositions, des lectures, des conférences et des rencontres avec les artistes et les mouvements locaux de préservation de l'environnement, dans une mixité intergénérationnelle et interculturelle, et avec une participation d'entrée à prix libre, pour que tou(te)s puissent venir,...

La Gouel Breizh met en valeur la richesse de la diversité culturelle inspirée et produite par la Bretagne et les bretons disséminés partout dans le monde depuis des siècles.

 

*LES BEAUX DIMANCHES 2017, évènements festifs de la rue St Malo, les 11 et 18 juin, le 2 juillet et le 3 septembre de 16h à 21h

Rencontres, expos, musique, théâtre, danse, impro, répétitions publiques, conférences, lectures, histoires, expression libre tout au long de l'année...

 

*"LA RUE SAINT MALO...belle et rebelle !"
JOURNEES EUROPEENNES DU PATRIMOINE,
samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017

Un partenariat VIVRE LA RUE, LA MALOÏNE et LE STUDIO FANTÔME

De vieilles pierres et des pavés, des histoires et des arts...

 

 

Programme détaillé des manifestations artistiques et culturelles passées ou à venir... ici !
...

 

VidéOs

 


Vidéo - Les BEAUX DIMANCHES 2009-teaser



Réalisation Karine Guillon
"KITTY KAMERA de VIVRE LA RUE"


La sélection vidéos à découvrir dans la galerie Vidéos

Et à part ça...

 

VIVRE LA RUE une certaine idée de la rue
Reportage 2010 de Ludovic Bramoullé - Images additionnelles de Kitty Kamera de Vivre La Rue
- en français & in english -

 

LES GRANDS TRAVAUX et les grandes études !

Sans l'ardeur et la ténacité de l'association VIVRE LA RUE pour leur sauvegarde et leur reconnaissance, les bâtisses anciennes et la voie pavée de la RUE SAINT MALO menacées d'une disparition certaine dans les dernières années du dernier millénaire, survivraient-elles encore pour des siècles d'histoire ?

Voir la page Travaux

2007/2008 : Gros travaux de réfection des maçonneries anciennes, démontage délicat des pignons menaçant ruines et reconstruction

VIVRE LA RUE et son précieux partenaire ARCHI BIO (depuis 2002) ont réussi à impliquer la ville de BREST grâce à l'étude nommée RUE SAINT MALO, MISE EN SECURITÉ ET PRÉSERVATION DES OUVRAGES

Juilllet 2008 : Chantier bénévole Makaks Mekaniks-Les Fausses Notes-Vivre La Rue
Construction d'une toiture légère au 7 rue St Malo :

Le nouvel espace couvert est nommé "La Fausse Ô Makaks" et est consacré aux expositions et petites formes théâtrales...

Ce chantier est stimulé par Gaël Augustin, jeune architecte tout nouvellement diplômé en 2008 (ENSA NANTES) grâce à son mémoire d'étude :
AUTOUR D'UN PLATEAU...Tentative d'étalement d'une situation de projet(s)

2011 MÉMOIRE PRÉSENTÉ par Marie-Eve Breton COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAîTRISE EN ÉTUDES URBAINES, UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL :

LE PATRIMOINE DE PROXIMITÉ EN CONTEXTE URBAIN COMME NOUVEL ESPACE D'IDENTIFICATION COLLECTIVE:
LE CAS DE LA RUE SAINT-MALO À BREST

Mai/Juin 2012 : ATELIERS PARTICIPATIFS
De nouvelles initiatives expérimentales dans la rue


- DETOUR DE FRANCE, avec le collectif ETC,
aménagement de l'espace (du 14 au 20 mai 2012)

La conception ETC et la construction co-éco-citoyenne de la SALLE UN:UN :

 

La salle UN:UN from Collectif Etc on Vimeo.

 

Plus d'infos sur le site du Collectif ETC : http://www.collectifetc.com/la-salle-unun/
et
sur le site de l'asso LA MALOÏNE- page RUE SAINT MALO
http://lamaloine.vivrelarue.net/Rue_St_Malo.htm

 

Du 11 au 27 juin 2012 : Chantier BREST-QUEBEC

un partenariat entre les Compagnons Bâtisseurs Bretagne, Vert le Jardin, le BIJ et Vivre La Rue

Quelques éléments en chiffres :
- 12 jeunes (6 français et 6 québécois), deux encadrants techniques
- près de 60 tonnes de terre et de gravas évacuées
- 24 mètres de mur remontés et jointoyés
- 4 semaines de chantier et 13 jours de pluie ...

(Source : https://cbbrest.wordpress.com/2012/07/02/chantier-de-benevoles-rue-saint-malo/)

Sous l'impulsion de l'association, "Brest Métropôle Océane" finance 3 gros chantiers :

- Octobre-Novembre 2012 : Chantier toitures légères translucides sur les bâtisses 3, 5, 9, 11 et réfection de la toiture légère existente du 7 rue St Malo construite lors d'un chantier bénévole en 2008

- Novembre-Décembre 2012 : Chantier de réfection des toitures en zinc du siège de l'association VIVRE LA RUE du 17 rue St Malo et de la "maison bleue" 15 rue St Malo.

- Novembre-Décembre 2012 et janvier 2013: Chantier de "mise aux normes" (Ville de Brest) et réaménagements (Vivre La Rue) "au COIN D'LA RUE", espace solidaire alternatif du 12 rue St Malo

Voir les photos dans la galerie photo (ici)

du 8 au 28 juillet 2013

CHANTIER INTERNATIONAL PARTICIPATIF,
2 jeunes taïwanais,
2 russes,
2 coréens,
2 turques,
1 tchèque (5 filles et 4 garçons)
et des brestois,
encadrés par nos voisins LES COMPAGNONS BÂTISSEURS du 45 rue St Malo

"Les Compagnons Bâtisseurs, association de chantiers de bâtiment à caractère social, mènent depuis de nombreuses années des actions concrètes dans le domaine de l’amélioration du logement et de l’habitat.
Ces actions collectives sont basées sur la participation, l’entraide et la solidarité."

Le groupe est généralement composé de jeunes internationaux souhaitant participer activement à une réalisation technique de valorisation du patrimoine tout en découvrant une ville, sa région et ses habitants.
Les jeunes locaux peuvent participer activement au projet car le chantier est ouvert aux bénévoles extérieurs, une participation à la vie en collectivité est possible mais s’organise.
La diversité des nationalités apporte une richesse culturelle propre aux chantiers de jeunes bénévoles et ainsi participe au développement des échanges et rencontres entre personnes issus de milieux totalement différents.

Voir le site des Compagnons Bâtisseurs Bretagne, page Chantiers internationaux de bénévoles :
https://cbbrest.wordpress.com/chantiers-internationaux/

Janvier 2014

LE GRAND CHANTIER du nouveau quartier des CAPUCINS impacte le patrimoine historique de la petite RUE ST MALO :

Des experts judiciaires commandités par la Ville de Brest préconisent de "butonner" tous les murs de soutènements à flanc de colline des Capucins par mesure de "sécurisation" afin de déresponsabiliser la communauté urbaine en cas d'effondrements éventuels dûs aux creusements d'excavation gigantesque du futur parking souterrain du plateau des Capucins à quelques dizaines de mètres !
Un kilomètre d'étais obstru les terrasses et le parcours passant par la venelle et les jardins qui redeviennent, une nouvelle fois, impratiquables et interdits au public !

Il est important de rappeler que la tâche des volontaires bénévoles amoureux de la rue St Malo avait été très rude pour venir enfin à bout (en mai/juin 2012) des derniers gros blocs de béton, des étais métalliques et grilles condamnant toutes les bâtisses anciennes de la rue, imposés il y a une dizaine d'années, pendant que l'association VIVRE LA RUE et son partenaire ARCHI-BIO bataillaient pour impliquer la ville dans un plan de sauvegarde et de préservation des ouvrages au lieu de condamner les lieux en attendant que tout s'écroule !
Les gros travaux de consolidation de maçonneries pour sauver les bâtisses in-extremis avaient pu être alors réalisés en 2007/2008 par des entreprises commanditées par la ville mais toutes les "sécurisations" devenues inutiles étaient restées en place en entravant l'accès à ces architectures historiques mises en évidence par l'association depuis 1990...(voir la page du collectif ETC pour comprendre la déconvenue de VIVRE LA RUE face à ces nouvelles mesures d'entraves qui défigurent à nouveau les arrières de la rue St Malo et anéantissent les travaux participatifs bénévoles effectués avec fierté en 2012 !)

Images survolées : état des lieux grâce au travail de longue haleine de l'association, passer la souris pour voir l'état des lieux avec les murs butonnés en février 2014

C'est un nouveau coup dur pour la RUE SAINT MALO et VIVRE LA RUE !

Ces saccages expéditifs, sous prétexte de sécurisation des lieux, annihilent des efforts colossaux déployés depuis 1990 pour redonner vie à la rue Saint Malo de manière citoyenne et volontaire !

Cette ténacité a néanmoins permis la « PATRIMONIALISATION D'UN SITE URBAIN PAR UNE ASSOCIATION » (Titre du mémoire de fin d'études d'Adrien Letzelter en Master 2 développement de projets de tourisme culturel 2012).

La RUE SAINT MALO a obtenu, grâce à VIVRE LA RUE, une renommée mondiale pour sa singularité, mais ce combat d'un quart de siècle pour contrer la destruction programmée de cette ruelle pavée authentique des XVIIIème et XIXème siècles, la faire connaître, reconnaître comme bien commun et patrimoine populaire, la reconstruire, l'aménager, l'entretenir et l'animer reste un engagement éprouvant qu'il faut constamment renouveler !

Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues !

du 7 au 27 juillet 2014

CHANTIER INTERNATIONAL jeunes bénévoles,
encadrés par nos voisins LES COMPAGNONS BÂTISSEURS du 45 rue St Malo

Décembre 2014-Janvier 2015

VIVRE LA RUE ALERTE pour la sauvegarde du PATRIMOINE POPULAIRE de la RUE SAINT MALO !
C'est ENSEMBLE que l'on a le pouvoir de la préserver et de la faire vivre ! ...Plus d'nfo Cliquer ici...

 

Nouvelle menace sur le patrimoine bâti, populaire, culturel et artistique de la RUE St MALO !

VIVRE LA RUE doit lancer l'alerte pour préserver la plus ancienne rue de Brest en péril !

Un comité de soutien se forme en urgence (1368 signataires en une semaine) pour garantir la pérennité de ce lieu de promenade intemporel et de ces manifestations culturelles aujourd'hui renommés ! Et, la ville de Brest se sent concernée !

Dénouement amiable ! Une grande et belle porte est construite en mars-avril 2015 dans l'angle du mur de la cour de la Madeleine pour préserver la voie pavée piétonne des passages successifs de camions ! Mais il a encore fallu un mouvement de contestation rapide et massif pour éviter le pire !

juillet 2015

Le CHANTIER INTERNATIONAL jeunes bénévoles de l'été, encadrés par LES COMPAGNONS BÂTISSEURS, est annulé, faute de soutien des collectivités ! Le travail formidable entrepris depuis 2012, notamment les nouvelles maçonneries dans le jardin du vieux bar disparu "le trou", restera inachevé ! C'est vraiment dommage !!!

Août 2015
CHANTIER PARTICIPATIF !

L'association VVRE LA RUE fait appel au soutien de tou(te)s les sympathisant(e)s de l'emblématique RUE SAINT MALO, celle que l'on nomme désormais "la plus ancienne rue de Brest, témoin vivant de son histoire d'antan" pour un chantier participatif du 10 au 16 août 2015.

La rue pavée accueille, désormais, depuis cet été 2015, près d'une centaine de visiteurs par jour.

L'état de dégradations des menuiseries et du lieu dit "la Belle Tamisier", suite en grande partie aux vandalismes et effractions répétés, nécessite des interventions urgentes.


Rue St Malo et plateau des Capucins-Plan relief Brest 1811

Chacun(e) peut participer à sa manière, soit en étant actif quelques jours ou quelques heures, soit en donnant quelques sous en échange d'une collection de disques anciens, en acquérant quelques mobiliers et objets de style à céder pour la bonne cause, soit en dénichant des matériaux de récupération ça et là ou en démarchant auprès d'entrepreneurs locaux (Bois, portes et fenêtres en bois, chaux, palettes, etc ...), en apportant compétences et idées ... en créant, partageant et diffusant photos, vidéos, peintures, dessins, chansons, mémoires, histoires... qui participent à l'action de communication indispensable à la propagation de l'image attractive de ce petit coin de rue atypique.

Tous dons collectés seront très utiles aux travaux indispensables à réaliser en bio-construction, au plus tôt en cette saison propice, en respectant le cachet ancien de la ruelle pavée, dans une synergie collaborative stimulante, enrichissante, et instructive, et pour apporter une nouvelle dynamique à l'intérêt porté pour le patrimoine populaire commun urbain de ce quartier prioritaire de Recouvrance-Pontaniou-Queliverzan en pleine mutation...

C'est à nous tous, ensemble, d'agir pour la préservation de cette rue populaire chargée d'histoire et d'imaginaire !

 

Renseignements soit au siège de l’association Vivre La Rue-17 rue St Malo-Brest Recouvrance (Courriel : asso@vivrelarue.net - Tel 02 98 05 04 40)
soit à l’Espace de Médiation et d’Innovation Sociale "Au coin d’la Rue"-10 rue St Malo (Tel : 02 98 45 10 12 tous les après midi sauf lundi)
Arrêt tram Capucins.

Août 2015
INCENDIE VOLONTAIRE et DOUBLE CAMBRIOLAGE la nuit même de la fin du chantier volontaire !

Du mobilier urbain installé dans la rue par l'association est brulé dans la nuit à l'intérieur de la bâtisse n°9. Outre le mobilier, le feu calcine les linteaux de cheminées sur 2 niveaux (dont les conduits avaient disparus dans la reconstruction de gros oeuvre maçonnerie des pignons en 2007-2008) ainsi que ceux de la salle UN:UN adjacente.

Les volets reconstruits lors de la semaine précédente dans un chantier participatif, pour sécuriser la fermeture du RDC de la Maison Bleue, et en attente de la pose de système efficace de fermeture le lendemain, ont été forcés et la fenêtre défoncée. Tous les outils de chantier, de l'association et des participants au chantier, sont dérobés !

Le siège de l'association au n°17, violé par effraction par l'arrière du bâtiment, est aussi dévalisé sur 2 étages et des portes et fermetures intérieures, posées par nécessité à cause de précédents cambriolages, fracturés, malgré la présence de la présidente de l'association à l'étage supérieur.

Préjudice énorme en une seule nuit !

La police scientifique a procédé à un relevés d'empreintes sur les lieux qui a permis d'identifier un jeune de 19 ans du quartier, et une partie des outils empruntés a été récupérés, mais pas la totalité des objets volés qu'ont dû se répartir le reste de la bande.

Et il faut encore et encore changer les portes et les fenêtres endommagées ...

et la ville de Brest commandite l'entreprise des Granits Bretons pour réparer les dégâts causés par l'incendie ...

 

 

Janvier et février 2016
CHANTIER VOLONTAIRE !
Gros remerciements à ceux et celles qui donnent leur énergie et leur temps libre !

Pour protéger les bâtisses anciennes de la rue St Malo ouvertes aux vandalismes et dégradations de plus en plus fréquentes, des portes et fenêtres ont dû être fabriquées avec les moyens du bord.

Les aménagements de la salle UN:UN co-conçus et co-réalisés en 2012 sous la houlette du collectif ETC évoluent :
La passerelle UN:UN de la petite salle de spectacle connait d'importantes transformations en mezzanine, protégés des intempéries et plus confortable par l'accès venelle Saint Malo... On en a profité pour restaurer le jointoiement entre les pierres du mur du fond ...

Nuit du 13 août au 14 août 2016
INCENDIE VOLONTAIRE !

Un incendie volontaire a entièrement ravagé la bâtisses n°5 de la rue Saint Malo, il ne reste plus que les murs !

C'était la seule maison qui n'avait pas été équipé de portes puisqu'elle abritait l'installation de toilettes sêches double pour la commodité des visiteurs de plus en plus nombreux de la rue St Malo. La toiture en polycarbonate et la charpente de la maison construites en 2013, les linteaux de bois changé en 2008 supportant les pierres autour des ouvertures et des cheminées sont anéantis, et les toilettes sêches qui avaient été reconstruites après un précédent incendie volontaire sont réduites en cendres. Le cadre d'un scooter, probablement volé et incendié là dans la nuit, git au milieu des cendres !
Malgré le fait que des suspects aient été remarqués sur les lieux avant et après l'incendie, la police classe l'affaire sans suite...

Du 23 août au 3 septembre 2016
CHANTIER VOLONTAIRE !

Les messages de soutien et de sympathie donne du baume au coeur meurtri de VIVRE LA RUE, qui malgré cette nouvelle déconvenue, doit assurer l'organisation des manifestations artistiques et culturelles de septembre (Les Beaux Dimanches 4 et 11 sept. et les journées européennes du patrimoine des 17 et 18 sept.)

Il faut se relever les manches, récupérer des matériaux et outillages et inciter toutes les bonnes volontés pour donner un coup de main à la fabrication de nouvelles structures pour accueillir, comme il se doit, les visiteurs et spectacteurs dans la plus ancienne rue de Brest ...

Novembre et décembre 2016
La nature éradiquée !

Sous l'ordonnance d'expertise de la ville, l'éradication des végétaux dans toute la rue a encore une fois mis à mal la faune et la flore qui vivaient dans la rue St Malo...
Les passereaux en migration avaient trouvé refuge et nourriture dans les murs végétaux, les chats chassaient, les escargots bavaient, les araignées tissaient, mais tout a été détruit à grands bruits de tronçonneuses et de débrousailleuses ! Et il n'y a pas que les lierres et les buddléias invasifs qui ont été pris pour cible...

En cette période où plus de 150 visiteurs se promènent dans la rue pavés et ses jardins,des camionnettes des maçons ont occupé plusieurs semaines tout le bas de la rue, pour un chantier de déconstruction et reconstruction d'un pan de mur dans le but d'extraire une encombrante racine de buddléias dans le jardin Raymond Novion dont les plantations, les murets et les dallages de pierre, ont encore souffert.

 

...et en 2017
Des réparations prévues suite à l'effondrement subi en décembre 2011, mais à quel prix ?

En décembre 2011, les aménagements d'une terrasse privée de la rue du Carpon s'effondre dans l'arrière cour des 23 et 21 rue Saint-Malo suite à un glissement de terrain. Avec elle, le mur de parpaing qui la soutenait ainsi que l'escalier en ciment de béton attenant s'écroulent, provoquant la chute de pans de murs en pierre faisant parties du patrimoine de la rue.


Photos vue d'en haut 2011 et vue d'en bas 2016

Les travaux de réparation des dégâts causés par l'effondrement de terrain, surplombant le patrimoine de la rue St Malo, ont été évoqués lors d'une réunion entre Vivre La Rue et la mairie de Brest, le 29.11.2016.

Nos inquiétudes sont justifiées.
Difficile de savoir quand le chantier va commencer, car le planning des entreprises n'est pas prévisible.
Les manifestations artistiques organisées par Vivre La Rue sont, elles, déjà programmées en ces lieux.
De nouvelles structures en bois ont été fabriquées en 2016 pour ré-accueillir au mieux les évènements culturels et artistiques dans la rue pavée puisque les temps d'accès au lavoir sont trop restreints et le matériel de l'association qui s'y trouve détruit régulièrement par des vandales de tous âges.
Après de longues transactions, la responsabilité du sinistre de l'effondrement a été partagé entre la ville et la propriétaire du 20-22 rue du Carpon.
Les assurances des deux parties prendront également à charge le coût des travaux de réfection du mur effondré au 21 rue St Malo.
Le maire adjoint de la rive droite annonce que, par souci d'économie, le mur sera reconstruit en béton avec parement en pierres (pour la déco), que la scène construite par Vivre La Rue pour professionnaliser le spectacle vivant dans la rue St Malo en 2006, décorer par des professionnels en 2009-2010, consolider en 2015 lors d'un chantier participatif devra « être foutue en l'air » pour l'accès au chantier. Or, les pans de murs et la dénivellation ne faciliteraient en rien l'accessibilité au chantier et leurs démolitions fragiliseraient tout le mur mitoyen du n°23 admirablement restauré en 2007-2008.

Ce qui signifie, qu'encore une fois, des véhicules et de la pollution sonore à outrance, risquent de compromettre la quiétude de ce lieu chargé d'histoire et le charme des déambulations piétonnes...

Après tous les sinistres de ces dernières années qui amputent la rue Saint Malo de sa substance originelle, ce patrimoine populaire du XVIIIème siècle doit-il subir encore de nouvelles démolitions ?
Qui plus est pour y construire un mur d'apparat en béton en lieu et place du mur en pierre effondré par négligence caractérisée du voisinnage ?

 

A suivre !

***

 


Rue St Malo 2012 2013 2016-Photo Karine Guillon


Rue St Malo 2015-Photo Mathieu Le Gall

Vous souhaitez soutenir l'action de Vivre La Rue ?
Vous pouvez adhérer pour l'année (Prix libre)
Acquérir une ou un coffret de 32 cartes postales, des badges,
des films DVD des festivals organisés par VIVRE LA RUE de 2005 à 2010,
Devenir copropriétaire symbolique des pavés de la Rue St Malo
Apporter vos compétences
Participer aux festivités
Faire un don
...

 

"Quand le dernier arbre aura été abattu,
quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
quand le dernier poisson aura été pêché,
alors vous vous apercevrez que l’argent ne se mange pas."

Paroles de Geronimo de la tribu amérindienne Apache

 

Exigeons le droit à exister, à créer, à rêver ...

 

...

 

 


Une autre asso rue Saint Malo...

 

Association
LA MALOÏNE

17 rue Saint Malo

BREST
RECOUVRANCE

 

 


Dessin : Renaud Lozachmeur

 

 

 

 

Dénicher, recueillir
et redistribuer
sous forme de publications, de supports audiovisuels
et de spectacles
la mémoire populaire brestoise

 
- Sites vivrelarue.net et lamaloine.vivrelarue.net webmastering Kitty Kamera de VIVRE LA RUE -
- Hébergeur associatif brestois INFINI -